Les différentes étapes de la culture d’arbres fruitiers

Posted on
Les différentes étapes de la culture d’arbres fruitiers

Pour commencer, vous pouvez acheter un agrume déjà formé sur une tige, vous en trouverez très facilement dans le commerce comme par exemple dans une jardinerie.
Puis il vous faudra suivre différentes étapes de sa culture dont nous allons ici vous en faire la présentation.

La plantation

Pour la première étape qui est la plantation, vous avez deux possibilités différentes.
Soit planter en pleine terre, soit planter dans un bac.
Bien évidemment pas besoin d’être un paysagiste pour y arriver, il faut suivre les bons conseils !

La plantation en pleine terre

Creusez des trous assez profonds pour ameublir la terre en profondeur : les agrumes développent deux types de racines, profondes et superficielles.
La principale, pivotante, prolonge le tronc sous terre.
Alors que les ramifications, au contraire, s’étalent largement en surface.
Comblez le trouve avec un mélange à part égale de terre de jardin, de compost et de sable.

La plantation en bac

Commencez donc par choisir un bac, idéalement 50cm à 60cm de profondeur et de côté ou diamètre, puis étalez au fond une couche de graviers de 8cm à 10cm d’épaisseur.
Employez un terreau spécial agrume ou un mélange maison, terre de jardin pour moitié, sable et terre de bruyère pour l’autre.

Engraissement

Lorsque le printemps se présente il vous faut apporter une bonne poignée de sang séché, incorporé superficiellement au pied car la floraison des agrumes est exceptionnellement abondante : 1% des fleurs deviendront des fruits.
La floraison à la reprise de croissance explique les besoins alimentaires importants des agrumes.
Les agrumes ont des besoins en oligo-éléments très spécifiques, notamment en zinc.
Employez donc toujours un engrais spécial agrumes, ajoutez de l’engrais liquide à l’eau d’arrosage au moins une fois par semaine en été.

Entretien

L’entretien de vos agrumes fait partie intégrante de son bon développement et il convient donc d’en respecter les bonnes pratiques.

L’arrosage

L’arrosage est différent en fonction d’une plantation en pleine terre ou dans un bac.

En pleine terre

Le réseau de racines superficielles explique leur sensibilité à la sècheresse.
Le manque d’eau en été sera suivi très rapidement par un jaunissement du feuillage.
Evitez-leur un soleil écrasant : la déshydratation serait trop forte.
Paillez leur pied largement, en dépassant un peu l’aplomb de la frondaison avec une couche de compost (Au moins 6cm à 8cm d’épaisseur).
Veillez à arroser fréquemment : tous les jours en plein été et au moins deux fois par semaine au printemps et en automne.
En Hiver, au jardin, le ciel se charge du travail.

En bac

Inutile de dire qu’en bac, plus encore qu’en pleine terre, vous ne devez pas négliger les arrosages.
Un goutte-à-goutte vous simplifiera grandement la tâche en été.
En Hiver, prévoyez un arrosage par semaine, afin de préserver la terre légèrement humide.

La taille

En bac ou en pleine terre, taillez léger.
Après la récolte ou au printemps, supprimez les branches mortes au-dessus de la première ramification jeune à partir de la base, et celles dont la production est très faible.
À tout moment, supprimez les gourmands, en coupant au raz de la branche où ils prennent naissance.
Vous pouvez si nécessaire, en conserver quelques-uns, bien situés, pour remplacer les banches improductives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *